Commission Médicale

Personne-conseil du Comité directeur pour les questions de santé : Jeanne Houée, infirmière diplômée d’Etat.

Trousse de première urgence

Premières urgences (Formation et documentation) >>Plus d’infos sur la formation PSC1 <<<

  • Quelques propositions de conduites simples à tenir pour les incidents les plus fréquents au tir à l’arc (plaie, chute & fracture, étouffement par inhalation de corps étrangers, coup de chaleur, …) : Gestes de premiers secours
  • 27 % de la population française (chiffre d’octobre 2018) est formé aux gestes qui peuvent sauver et vous sauver. L’objectif national est de 80 %. Depuis 2006, les élèves de troisième passent la formation PSC1 au collège, aujourd’hui 50% des élèves sortant de troisième sont diplômés. L’objectif est d’arriver à 100 % en 2022.
  • Le Comité départemental du Val-d’Oise de tir à l’arc peut financer à hauteur de 50 % l’inscription à la formation PSC1 des archers du département intéressés. N’hésitez pas à contacter le Comité départemental.
  • Le Comité départemental olympique et sportif du Val-d’Oise organise prochainement des formations PSC1 au CDFAS à Eaubonne (formation animées par les sapeurs-pompiers du SDIS Val-d’Oise) : Présentation formation PSC1 ; Inscription PSC1.
  • Un recyclage est nécessaire tous les deux ans.

Certificat médical

Pour rappel,

Les certificats médicaux peuvent être établis par un médecin au choix de l’archer,
– sauf pour ce qui concerne l’aptitude à la compétition des « poussins » s’ils ont une puissance marquée sur les branches supérieure à 18 livres et pour le surclassement pour les poussins, benjamins, minimes, cadets lors de leur dernière année dans la catégorie. Ils doivent dans ces cas présenter un certificat médical d’un médecin agréé par la FFTA. Liste des médecins agréés par la FFTA.

Les règles concernant les certificats médicaux ont été modifiées par une loi et un décret en 2016 (dispositions visibles aux articles L. 231-2 à L. 231-2-3 et aux articles D. 231-1-1 à D. 231-1-5 du code du sport). Deux cas de figure sont possibles :

  • Vous vous inscrivez pour la première fois dans un club affiliée à la FFTA ou vous vous réinscrivez après une discontinuité d’une saison ou plus : L’obtention de la Licence FFTA est subordonnée à la présentation d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique du tir à l’arc (le sport doit être indiqué – cf art. L231-2). Ce certificat médical doit avoir moins d’un an (cf art. L231-2). Pour ouvrir droit à la participation à des compétitions, le certificat médical doit mentionner spécifiquement l’absence de contre-indication de la pratique du tir à l’arc en compétition. La durée d’un an s’apprécie au jour de la demande de la licence ou de l’inscription à la compétition par le sportif.
  • Vous renouvelez votre inscription dans un club affiliée à la FFTA pour une nouvelle licence sans discontinuité dans le temps avec la précédente (vous étiez déjà licencié à la saison précédente) : Le certificat autorisant la pratique avec ou sans compétition est exigé tous les 3 ans pour le renouvellement de la licence (il doit dater de moins de un an à la date de prise de la licence). Pour le renouvellement de licence lorsque la présentation d’un certificat médical n’est pas exigée, l’archer devra répondre en s’auto-évaluant à un questionnaire de santé confidentiel et strictement personnel et il devra attester à l’écrit auprès du club qu’il a répondu « non » à tous les questions du questionnaire, sans pour autant devoir communiquer le questionnaire rempli. S’il répond « oui » à au moins une question, il est de la responsabilité de l’archer de solliciter un certificat médical avant de renouveler sa licence.

Cas spécifiques ;

  • Les licences « sans pratique » n’ont pas à fournir de certificat médical.
  • Certificat médical de non contre-indication à la compétition obligatoire pour les licences « compétition », « convention Handi (FFH), « jeunes » – si surclassement, « poussin » – si surclassement.

Dopage

Pour rappel,

  • la présence de certaines substances dans l’organisme est interdite au tir à l’arc en compétition et/ou hors compétition (entraînement). Il peut toutefois être établi une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) qui justifie pour des raisons médicales la prise de ses substances.
  • L’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques est établi par un médecin à la demande du sportif. Celui-ci peut solliciter le praticien de son choix. Le formulaire de demande d’AUT en vigueur est disponible sur le site de l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD). Ci-joint, la version 2018 : AUT 2018.
  • La liste officielle des substances interdites et devant donc faire l’objet d’une AUT est régulièrement actualisée. Dans tous les cas, la consultation et l’avis d’un médecin sont obligatoires pour justifier de la prise d’une substance interdite. Ci-joint, la liste des substances interdites en vigueur pour 2018 : Liste antidopage 2018
  • L’AFLD tient également à jour un moteur de recherche permettant de savoir si un médicament contient une substance interdite et nécessite donc l’établissement d’une AUT : https://medicaments.afld.fr/
  • Plus largement, n’hésitez pas à consulter un médecin si vous êtes sous traitement en lui signalant votre pratique sportive.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les Archers du Val d'Oise